Bonsoir visiteur ! Nous sommes le 20/05/2019, il est 20 h 51

Conclusion (Chapitre XXVI résumé)

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Certaines certitudes en homologie apparaissent clairement...

La conclusion de cette thèse est évidente : l'homologie historique est bien un phénomène réel ! 

Ajoutons à cela que les travaux de Jean Bruyas ont démontré que toutes les civilisations entretiennent des liaisons homologiques avec leur propre Histoire.

Deux interrogations demeurent néanmoins :

1 - le phénomène demeurera-t-il permanent ? Rien ne permet de supposer le contraire.
2- la mondialisation préfigure-t-elle l’unité du futur Grand Etat ? Rien ne permet encore de supposer le contraire.


On peut , de plus, affirmer que l'histoire de notre civilisation gréco-latine et occidentale procède d'une périodisation évidente :
le Grand Etat ; les Invasions-Migrations ; les Conquérants ; la féodalisation atomisation des ensembles politiques ; la reconstitution ; la Renaissance ; la pensée logique ; la recherche de l'imperium et ses guerres ; le Grand Etat ;
et ainsi de suite.

Cette périodisation peut également se décliner ainsi :
l'Empire, les Grandes Invasions, le Moyen Age, la Renaissance, les temps Modernes
et ainsi de suite.

Si les Grecs sont bien les homologues des Européens, alors l'avenir de l'Europe est une chose évidente, il s'agit de relire l'histoire de Byzance pour se faire une juste idée de notre avenir moyen et lointain... Mais pas de Byzance sans ROME !

Si les Etats-Unis sont bien la forme moderne de l'Empire Romain, alors une nouvelle paix romaine arrivera dans un peu plus d'un siècle, voire deux. Leur puissance sera contenue au Moyen-Orient par un Etat qui va se créer autour de l'Iran et dont le ciment pourrait bien être la religion musulmane lorsqu'elle sortira de sa crise de démence. Cet Etat sera l'homologue de l'empire Sassanide. Beaucoup de guerres et de déceptions sortiront d'Irak... Ce scénario est en route au point de troubler l'actualité !

Il me semble évident que les façades atlantique et méditerranéenne de l'Europe finiront par former les chairs du futur homologue du monde byzantin... Pour l'Angleterre ? Il est probable que l'Écosse s'en échappe... Un doute subsiste pour la nouvelle Sparte : en des temps homologues, Sparte déclina, s'isola, s'étiola et refusa toujours de s'adapter; pour moi, le mystère plane sur l'avenir de la Grande-Bretagne. Par contre, le mystère russe se lève : le rôle de la Russie s'achève ; ce pays embrasse le culte de l'argent, son avenir sera garanti dans son alliance qui reste à venir avec les Etats-Unis. Il faudra du temps encore.

Mais quelle sera la place de la Chine ? Il faudra attendre un peu : la réponse se trouve dans l'histoire chinoise postérieure à l'empire QIN. Mais on pourra tout aussi bien consulter le destin de l’Egypte post-hellénistique qui pourrait également donner un modèle homologique…
Rappelons-nous le brillant développement urbain, intellectuel et économique d’Alexandrie qui se développa dans cette Egypte en proie à l’instabilité politique.
Le heurt entre l’Egypte et Rome arriva juste avant la fin de la période hellénistique, verrons-nous tantôt un raidissement des rapports entre la Chine et les USA ? La crise actuelle pourrait bien fournir aux deux partis de quoi s’opposer plus ou moins rudement sans ouvrir toutefois de conflit majeur…

Et comme chacun connaît maintenant la musique homologique, il suffit de se lancer dans la redécouverte de notre passé pour entrevoir le futur. Mais avec sagesse, avec humilité car le monde ne vit pas enfermé dans le manège de l'Éternel Retour et cette confusion pourrait être source de terribles erreurs.
 


Copyright "Cuvillon Tayac Corporation", 2009, tous droits réservés
© http://www.homologiehistorique.fr/ - Europe France Tayac

Nombre de visiteurs:

Nombre de visites:

Nombre de pages vues: